Nos styles de prédilection sont le dotwork, le néotribal, le blackwork, la gravure et l’illustration libre. Bien entendu, notre équipe et nos guests sont complètement ouverts à d’autres types de travaux.
Nous serons là pour vous conseiller au mieux (tailles, positionnements, vieillissement …) pour tous vos projets de tatouage.
Selon le travail demandé, nous vous orienterons au mieux vers le tatoueur de notre équipe qui conviendra le plus pour vous satisfaire.

 

Pour proposer vos projets de tatouage, n’hésitez pas à venir nous rencontrer au salon aux horaires d’accueil !
Chaque dessin est unique, pas de copies de tatouages connus ou de dessins trouvés sur internet !!!
Pour votre projet de tatouage, s’il s’agit d’une création que vous jugez complexe ou dont la personnalisation exige des éléments très précis, le Nouveau Labo vous conseille de venir avec un petit dossier de recherches (pistes graphiques, photos ou illustration d’exemple, schémas explicatifs …) qui facilitera le brief et la compréhension de votre projet par votre artiste-tatoueur !

 

- – - – - – -

 

Rachel M. Köng :
Profession : Artiste tatoueuse, enseignante, graphiste.

2003 // Graphiste indépendante
2008 // Professeur d’illustration à l’ECV
2010 // Formation par François de Inkline tattoo à Bordeaux / autodidacte.

« J’ai passé mon enfance, à « graver » des pensées, des sentiments, des impressions sur du papier et un peu de peinture, de la plume. J’ai intégré l’ECV afin d’y étudier le graphisme et la communication. Après l’obtention de mon diplôme et quelques expériences dans la pub, j’ai démarré mon activité de graphiste freelance.

Cinq ans plus tard, j’intègre l’ECV comme professeur d’illustration.
Tout en continuant mon travail de graphiste et mes heures d’enseignement, je commence en 2010 le tatouage. Ma rencontre avec François fût déterminante, il m’a appris toutes les bases techniques. Et c’est là que la passion a explosée, devenant vite une obsession.

J’ai alors commencé à m’entraîner dès que je le pouvais, apprendre à manier le dermographe, savoir travailler avec différentes aiguilles, connaître les encres … Le tatouage est un univers tellement vaste, je pense qu’il faut toute une existence pour parfaire la maîtrise de sa technique. Bien entendu, les artistes qui m’influençaient lors de mon parcours plastique et graphique, m’influencent encore dans ma pratique du tatouage…ainsi qu’un nombre conséquent de tatoueurs ! Mon style n’est que la conjugaison de toutes ces influences, ainsi qu’une partie de moi-même. »